Postcards From Limbo – The Texts

puits-fumee

« A kind of self-destroying postcard world of failed immortality and oppressive
grandeur. »
Robert Smithson, The monuments of Passaic

«Le propre du nouveau, c’est-à-dire la différence, est de solliciter dans la pensée
des forces qui ne sont pas celles de la récognition, ni aujourd’hui ni demain, des
puissances d’un tout autre modèle, dans une terra incognita jamais reconnue ni
reconnaissable. »
Gilles Deleuze, Différence et répétition

 

Download the text in PDF.

After finishing the Cartes Postales Des Limbes photographic installation, I wrote this piece about the whole process, its relations with Tarkovski‘s Stalker, Herzog‘s Grizzly Man, Antonioni‘s Il Deserto Rosso, George Didi-Huberman‘s philosophy and some others.

“Tous deux désirent la Terre comme on désire une mère, une femme, une amante, la Terre, symbole éternellement féminin, est l’objet absolu du Désir. Le socle, le toujours-déjà-là, la source de vie, c’est l’objet du désir, et comment ce désir se joue, c’est le mode de rapport au territoire. Ce qui veut dire que le colonialisme est bien déjà dans une forme de désir de la Terre, le colon la veut, il la prend. Il la viole. Ca finit mal, mais c’est que son désir, traversé de mégalomanie, emprunt d’un fantasme d’absolu, se fait sadique. Le désir colonial de la Terre sera dominateur ou ne sera pas, et partant il sera tout autant nécessairement frustré ; car la Terre n’a que faire d’être masochiste. La pierre, l’oiseau, le pétrole ne donneront jamais au sadique la satisfaction de se refléter
dans un partenaire masochiste. Ils vont leur chemin, imperturbés, au fond. Même recouverte d’or noir, la mouette ne perd pas la grâce.”
Advertisements